Rechercher
  • carrie CARRIE BRADSHOP

Shiatzy Chen, Magazine Carl F. Bucherer

Shiatzy Chen, le Chanel de Taiwan !


Dans l’échiquier mondial de la planète mode, Paris, Londres, Milan et New York sont les places fortes depuis des décennies. Jusqu'à là discrète malgré son milliard d'habitants, la Chine commence à se faire un nom en Europe. Nouvelles venues par exemple, les marques Ziggy Chen et Li-Ning viennent tout juste de participer à Fashion week homme parisienne. Fait rare et notable, la griffe de luxe Shiatzy Chen est la première marque chinoise à défiler à Paris… depuis 2008 ! Et peut s’enorgueillir d’une superbe boutique à son nom, avenue Montaigne. De style néo-chic chinois mixant les influences traditionnelles asiatiques aux références occidentales, on l'appelle le Chanel de Taiwan … Portrait en ombre chinoise !


Par Yvo Deprelle





Ce n'est en rien une débutante ! La griffe chinoise de luxe Shiatzy Chen a été créée en 1978 par l'honorable madame Wang Chen Tsai-Hsia à Taipei. En 2010 le magazine Forbes a d'ailleurs classé Wang Chen comme l'une des 25 personnalités chinoises les plus influentes dans la mode ! Née en 1951, Wang Chen n'a pas un parcours classique, elle n'a pas étudiée dans une école de mode mais s'est formée au commerce auprès de l'usine de son oncle. C'est avec son mari businessman dans le commerce textile qu'elle crée alors sa propre griffe à l’aube des années 1980. Pendant plus de 30 ans à force de travail elle acquière une notoriété nationale et s'offre un beau carnet d'adresses. Elle habille la présidente Ma Ying Jeou ainsi que de nombreuses personnalités des arts, de la politique et du monde des affaires asiatiques. En 1987, elle ajoute à son catalogue une ligne masculine qu'elle complétera plus tard avec des accessoires puis du mobilier… et même une gamme de thés : « Cha Cha Thé » ! En 1990, Wang créé un studio à Paris de manière à étudier la mode française et ses diverses techniques coutures. Le but ? Faire évoluer sa marque bien sûr et l’ouvrir sur le marché européen plutôt discret en mode chinoise. Elle ouvre alors son premier flagship à Paris en 2001 puis à Shanghai en 2005, tout en multipliant l’implantation de petites boutiques en Asie. Face au succès grandissant, elle créé une seconde usine à Shanghai. Adoubée par l’intransigeante Anna Wintour, la marque défile à Paris depuis 2008 et fait partie désormais de la Chambre syndicale du prêt-à-porter. Une reconnaissance méritée !


Orient Express !





Le secret de Shiatzy Chen ? C’est de parvenir à un subtil mix and match entre un artisanat traditionnel chinois et des techniques coutures occidentales pour un rendu d’une incroyable modernité, comme le démontrent ses derniers défilés 2019 et 2020. De l’Asie, on garde les broderies bien sûr, les encolures Mao, le rouge sang et les soies somptueuses. Un travail long et précis, un savoir faire chinois ancestral, très « in the Mood for Love » ! De la France, on lorgne vers Saint Laurent et on lui empreinte les transparences et le noir profond. De Chanel, on pense aux longues robes de mousseline légère et les blouses victoriennes au col montant et lavallière. Il y a du long, du court, des cuissardes, des Docs Martens des harnais et même un top à l’esprit Harley Davidson ! Au final, ce cocktail façon « Sourire de Liu » fonctionne et enivre ! C’est frais et grave à la fois, poétique et chic, éminemment dans l’air du temps. Les silhouettes d’une évidente modernité peuvent à coup sûr séduire une clientèle européenne comme asiatique. Dans une mode de plus en plus globalisée, l’équation a de quoi séduire. Et on connait le nouvel appétit des jeunes chinois pour la mode ! Shiatzy Chen ou le Chanel taïwanais, la réputation est donc bien méritée… Notre hôtesse en est plus que flattée !


Car Shiatzy Chen, c’est désormais 3 flagships (Taipei, Paris, Shanghai), 2 usines, 50 boutiques en Chine et 48 outlets pour un millier d’employés. Le tout pour un CA de 60 millions de dollars en 2011, sous l’œil bienveillant du Financial Times ! Liz Hurley, Victoria Beckham et Lady Gaga ont déjà craqué… Et le dernier défilé Automne-Hiver 2020/2021 n’a pas démenti !

25 vues0 commentaire