Rechercher
  • carrie CARRIE BRADSHOP

Kaiser Karl, Blush n°21

Mis à jour : oct. 25



Par Yvo Deprelle


Kaiser Karl !


« C'est jaune, c'est moche, ça ne va avec rien mais ça peut vous sauver la vie » ! Eh oui, Il est le premier à avoir porté le gilet jaune avec classe ! C’était en 2008, une campagne pour la sécurité routière. Qui ça ? Mais Karl Lagerfeld bien sûr, l’un des derniers géants de la mode, un bourreau de travail et un touche à tout de génie ! De Balmain à Patou, de Chloé à Chanel en passant par Fendi et ses propres lignes, le Kaiser sait tout faire, il est sur tous les fronts. Tour à tour couturier, éditeur, réalisateur, il étonne et séduit depuis 1987 par ses photos. Un superbe livre compilant ses plus belles publicités Chanel sort aujourd’hui. En avant, Coco !


Par Yvo Deprelle.


La disparition récente d’Hubert de Givenchy nous a laissé tristes et perplexes. Des grandes maisons de haute couture lancées à la fin de la guerre, il ne reste hélas aujourd’hui que peu de fondateurs. Pierre Cardin et Valentino sont toujours avec nous… check ! Mais Karl Lagerfeld surpasse tout le monde, comme si le temps n’avait aucune emprise sur lui, son âge réel restant encore un mystère aujourd’hui. Toujours jeune et fringuant, désormais barbu et l’allure svelte depuis les costumes Dior taille pubère d’Hedi Slimane de 2001. Un dandy moderne. Son secret ? Outre une bonne hygiène de vie (c’est la base !) et Coca zéro pourcent, c’est de s’intéresser à tout, être là où ça se passe, lancer et défaire ainsi les tendances. Vous ajoutez à cela une bonne dose d’humour tranchant, quelques truculents « karlismes », deux ou trois caresses de Choupette … et des journées de travail de 15 heures ! Car ce work alcoolic crée à lui seul plus de 12 collections par an : Chanel, Fendi et ses collections perso. Sans compter ses innombrables collab’s en tout genre. Du relooking de la cannette de Coca ou du journal Libération en passant la collection bankable H&M de 2004, il est… partout. Gabrielle Chanel, sors de ce corps !


Slasher chic.


Né vers 1935 à Hambourg, le jeune Karl Lagerfeld, après avoir travaillé en tant qu’illustrateur de mode, remporte le 25 novembre 1954 à Paris le premier prix du concours du « Secrétariat international de la laine » ex aequo avec le jeune Yves Saint Laurent. Pierre Balmain, alors membre du jury, est séduit par son talent et l’embauche comme assistant de 1955 à 1962. Yves Saint Laurent qui deviendra un temps son ami rejoindra quant à lui Christian Dior, l’autre parrain du concours. 1954 est le début d’une brillante carrière ! Parallèlement à Balmain, le jeune Lagerfeld devient directeur artistique chez le couturier Jean Patou en 1959. Peu de temps après, il décide de reprendre son indépendance et de créer des collections contractuelles à travers le monde. En 1963, retour à Paris, il dessine les collections de la maison Chloé, il y restera vingt ans. En parallèle, il intègre en 1965 la maison Fendi à Rome. Il en est toujours le créateur aujourd’hui. 1983 sera la deuxième date clé de son intense carrière. La famille Wertheimer, propriétaire de la maison Chanel depuis 1954, cherche depuis une douzaine d’années à relancer la griffe quasiment à l’abandon depuis la disparition de la grande Mademoiselle en 1971. Fort de ce CV étonnant, Karl est l’homme de la situation. Erudit, talentueux, travailleur boulimique et l’humour grinçant, le dandy devient le directeur artistique de la maison Chanel. « Je suis un drôle de coco », plaisante-t-il !


Un beau livre sous le sapin !


S’intéressant à toutes les formes d’art, c’est presque par hasard que Lagerfeld se tourne vers la photo. En effet, mécontent du travail de trois photographes successifs lors de la réalisation d’un dossier de presse pour Chanel, il décide de s’emparer de l’appareil et de faire lui même le shooting… On n’est jamais mieux servi que par soi-même ! En 1987 il décide donc de monter un studio de 6 personnes qui s’occupera avec lui de créer toutes les campagnes de publicité pour Chanel mais aussi Fendi et même Dior Homme ! Le superbe ouvrage aux éditions de La Martinière compile ainsi pour la première fois l’intégralité des promotions Chanel de 1987 à nos jours, soit un total de près de 600 photos toutes plus belles les unes que les autres. Un véritable pan de l’histoire Chanel sous l’ère du Kaiser ! Ses inspirations ? Karl aime l’expressionisme allemand des années 1920 ainsi que le travail des grands photographes de mode des années 1950 comme Irving Penn ou les maîtres des 1980’s comme Helmut Newton ou Richard Avedon. Plus récemment, il se dit inspiré par Steven Klein ou Steven Meisel. Avec une prédilection pour le noir et blanc, Lagerfeld travaille aussi bien l’argentique que le numérique. Son esthétique ? Elle est fondée sur de forts contrastes, une lumière sculptée, l’architecture et la technique du portrait. Avec un choix de personnalités envoûtantes qui assure modernité et immortalité à la maison ! Inès, Claudia, Christie, Linda, Kristen … Ouiiii ! On retrouve avec plaisir toutes nos égéries et nos tops modèles chéris des années 1990 ! Avec de nouvelles venues bien sûr comme l’actrice Kirsten Stewart. Cadeau rêvé pour Noel, ce livre enchantera les amoureux de la mode et trouvera une place de choix sous le sapin. Et comme le dit si bien Karl : « Le parfum d’un livre est le meilleur qui soit au monde »… !

Chanel, les campagnes photographiques de Karl Lagerfeld,

Préface de Patrick Mauriès

Editions de La Martinière,

Parution : 11 octobre 2018, 69€ - 544 p. - 190 x 277




14 vues

"Les modes passent, le style est éternel"

Yves Saint Laurent

Carrie Bradshop

17 rue Romarin,

69001, Lyon

09 51 83 93 80

www.carriebradshop.com

Capture d’écran 2020-08-11 à 10.04.32.

Marque et site déposé et soumis aux droits d'auteurs