Rechercher
  • carrie CARRIE BRADSHOP

Glamour Mugler, Blush n°23

Mis à jour : oct. 25

Par Yvo Deprelle


Glamour Mugler !


Quel point commun entre Lady Gaga, Linda Evangelista, Jerry Hall, George Michael et … Cindy Sander ? Vous séchez ? Indice : il créa Angel en 1992 le premier parfum gourmand le plus vendu au monde et menaça ainsi le fameux N°5 de Chanel ? C’est Thierry Mugler bien sûr, le couturier des stars et la star de couturiers. Pendant 30 ans, la femme Mugler fut à l’avant-garde du style et du glamour, héroïne sexy d’un film SF, dominatrice SM sanglée de cuir, Power Woman au tailleur strict ou vestale illuminée d’un mythe perdu. L’épaule bien marquée et la taille étranglée, s’il vous plait ! Enfin une première rétrospective mondiale lui est consacrée au Musée Kunsthal de Rotterdam « Couturissime », après le succès vertigineux de l’expo de Montréal. L’occasion pour les milléniaux de découvrir l’intense Thierry Mugler (désormais Manfred) dont l’influence mode fascine toujours aujourd’hui… Too funky !


Par Yvo Deprelle.


Fin 2002, le monde de la mode est bien triste. L’immense couturier Thierry Mugler annonce qu’il quitte les podiums. En effet le groupe Clarins propriétaire de la marque depuis 1997 cesse les activités coutures de la griffe alors déficitaires. Lui qui fût à l’avant-garde de la mode française pendant trois décennies au côté de ses amis Jean Paul Gaultier, Claude Montana et Azzedine Alaia tire sa révérence en toute discrétion pour se consacrer à des projets personnels : mise en scène, création de costumes et à la photo, sa seconde passion. La relève n’est pas facile et ses successeurs peinent à convaincre aujourd’hui. Nicola Formichetti et Romain Kremer en 2011, David Koma en 2014, Casey Cadwallader depuis 2018 tentent de faire revivre la magie Mugler aujourd’hui. Mais les nostalgiques seront ravis car « Coutourissime » est la première rétrospective mondiale consacrée au mythique couturier…


Couturissime !


En écho à l’immense succès de la première expo au Musée des Beaux Arts de Montréal, la rétrospective de Rotterdam au Musée Kunsthal rend enfin hommage au talent visionnaire de Thierry Manfred Mugler. Ce qui n’avait jamais été fait ! Le couturier ne souhaitait pas jusqu’à présent d’une quelconque exposition : « On m’a souvent proposé d’exposer mon travail. Pourtant, l’idée de revenir en arrière ne m’a jamais intéressé. Mais Nathalie Bondil et Thierry-Maxime Loriot sont parfaitement qualifiés et j’adhère à leur vision. Il n’y a pas de futur sans passé, alors j’espère que cette exposition ouvrira la voie à un avenir créatif et inspirant pour le public ! » nous confie-t-il. Conçue comme un opéra en six actes, l’exposition revisite les créations et collaborations emblématiques de Mugler au travers de mises en scène spectaculaires. Au délicieux menu, plus de 150 tenues créées entre 1977 et 2014, exclusivement restaurées ainsi que des accessoires, des costumes de théâtre, des vidéos, des extraits de films, des archives et des ébauches inédites. Elle dévoile également une centaine de visuels et de photos rares imaginés par les plus grands artistes et photographes de mode dont Guy Bourdin, Jean-Paul Goude, Karl Lagerfeld, Paolo Roversi, David LaChapelle, Pierre et Gilles, Steven Meisel… pour ne citer qu’eux ! Une salle entière est même consacrée à la collaboration entre le couturier et le photographe Helmut Newton… Résultat : on en prend plein les yeux et on se retrouve alors en un rien de temps au Palace ou au Cirque d’hiver en 1980 ou en 1995 !



Mugler Galaxie


Le succès Mugler ? Une grammaire hyper codifiée et un style inimitable reconnaissable entre mille pendant près de 30 ans. Une mode souvent copiée, enviée et même décriée par une certaine presse ! N’en déplaise à certains grincheux, Thierry Mugler fidèle à son idéal offre une nouvelle vision de la femme à l’aube des eighties : hyper féminine, fatale et conquérante, faisant de sa vie une mise en scène théâtrale permanente ! Aucun laissé aller toléré ! Dès ses premières créations en 1973 pour sa marque Café de Paris (il créera sa griffe éponyme un an plus tard), il est déjà en complète opposition avec le style baba et folk de l’époque. Ses modèles s’inspirent des années 1940, 1950 et des héroïnes glacées d’Hitchcock. La femme Mugler avance en tailleur, sûre d’elle et de sa séduction, et pas en jupon hippie ! Un style qu’il conservera pendant toute sa carrière, une certaine vision fantasmée de la féminité, empreinte d’une froide élégance, de futurisme et de sexualité. Les épaules sont exagérément rectangulaires et la taille cintrée, la silhouette est galbée, architecturée pour sublimer et tendre le corps. Le tout avec une parfaite maitrise de la coupe et des matières innovantes comme le cuir, le métal, le plastique ou le vinyle. Il obtiendra d’ailleurs le prestigieux titre de grand couturier en 1992. « J'adore les femmes strictes, impeccables, capables d’aller jusqu’à l’extrême… » précise-t-il. Dès lors, au gré de ses envies, sa muse se fait tour à tour power woman au bureau, maîtresse Domina du donjon, vénéneuse femme insecte, comics girl ou mutante robotisée. Qui serai-je aujourd’hui, semble-t-elle dire ?!


Welcome to Cabaret !


Bien avant les fastueux défilés Chanel ou Dior d’aujourd’hui, Mugler fut le premier créateur à scénographier ses présentations comme d’immenses spectacles, des shows impressionnants sons et lumières où tous ses amis défilent : top modèles, anciennes et nouvelles gloires, chanteurs et drag queens dans une ambiance électrisée ! Too funky, le jouissif clip de George Michael tourné en 1992 en est le mémorable exemple encore aujourd’hui ! Ce goût de la scène acquis depuis son adolescence de petit rat de l’Opéra de Strasbourg semble désormais sa nouvelle voie. Tout comme la photo qu’il ne cesse de réinventer. Depuis ses adieux à la mode, notre homme au physique impressionnant et remodelé s’investit dans de luxueux spectacles, de la mise en scène au costume, de la lumière à la chorégraphie. Après avoir collaboré avec le Cirque du Soleil, Il crée sa propre revue de cabaret Mugler Follies à Paris en 2013 ainsi qu’un gigantesque show à Berlin, The Wyld un an plus tard avec l’artiste de télé réalité Cindy Sander. Renouvelant ainsi de sa patte le genre du Music Hall. Mais sa mode nous manque ! Kim Kardashian au Met Gala a eu la chance folle d’être habillée récemment par Manfred Thierry Mugler, la veinarde ! On peut encore espérer un retour ?

Exposition Thierry Mugler : Couturissime, du 13 octobre 2019 au 8 mars 2020.

Musée Kunsthal Rotterdam. Museumpark. Westzeedijk 341 3015 AA Rotterdam.


17 vues

"Les modes passent, le style est éternel"

Yves Saint Laurent

Carrie Bradshop

17 rue Romarin,

69001, Lyon

09 51 83 93 80

www.carriebradshop.com

Capture d’écran 2020-08-11 à 10.04.32.

Marque et site déposé et soumis aux droits d'auteurs